Le canard gras

Afin d'obtenir la meilleure qualité pour nos produits,

nous avons choisi de réaliser toutes ces étapes

 au sein de notre ferme.

L' élevage

Les canards arrivent au sein de notre ferme à 3 semaines.

 Au levé du jour, ils ont accès direct aux champs

 derrière la ferme.

  

La ferme se trouvant au coeur des pyrénées à 

1500 m d'altitude,  l'activité principale en canards gras se situe à l'automne finissant pour les fêtes de fin d'années avec les volailles festives: chapons, oies, dindes.

On peut, également,  avoir du canards le reste de l'année en fonction des périodes.

Le gavage à l'ancienne

Comme le veut la tradition, les canards sont gavés sur paille avec du maïs en grains, juste cuit à l'eau, pendant 14 jours.

Corinne gave tous les matins et soirs à la même heure.

 

L'abattage

Régulièrement, Corinne et Philippe abattent un lot de 20 à 40 canards.

Les canards sont plumés avec soin grâce à une plumeuse électrique.

 

 

 

 

Ensuite, Corinne retire

les quelques plumes restantes

 pour une esthétique impeccable.

 

Chaque foie gras est sorti immédiatement,

 afin d'en préserver toute la saveur.

Aprés un tri sur la couleur, le poids et la texture, il est dénervé, salé, poivré est mis en conserve dans l'heure qui suit.

La découpe

Après refroidissement des carcasses, Philippe découpe les canards en commençant par les magrets puis les ailes et les cuisses, côté par côté.

Pour finir, il retire les aiguillettes et les parties qui permettront de confectionner les pâtés de fritons. 

 

Pendant ce temps, Corinne mets au sel les cuisses, magrets et ailes pour les futurs plats cuisinés, et prépare les pâtés.

Sur la photo, elle prépare un rôti de magret qui pourra être cuit tel quel , farci au foie gras ou aux fruits.

 

 

Ici, la cuisson des fritons et la fonte de la graisse pour la cuisson des confits.

 

La mise en conserve

Une fois préparés, les pâtés sont mis en conserve suivant un poids strict.

Les conserves sont fermées à l'aide d'une machine fonctionnant à la vapeur d'eau pour une parfaite conservation.

Corinne, soucieuse de la qualité de ses préparations a choisi d'utiliser des ingrédients ( poivre,lentilles, olives, ail...) issus de l' agriculture biologique.

 

 

Ensuite toutes les conserves sont

 stérilisées à des températures différentes (entre 104 et 115 °C) suivant le produit dans l'autoclave.

 

Et voici le produit fini étiquetté et prêt à être exposé sur les étagères de la salle de vente.